TRUITE D’AVRIL

TRUITE D’AVRIL

Rejoignez l’Orchestre Nouvelle Génération et son brillant soliste Ilya Poletaev pour une soirée exaltante remplie des plus belles musiques de Bach, Schubert et Zaharava. La soirée, non sans l’esprit espiègle du poisson d’avril, sera pleine de surprises et parfaite pour nos retrouvailles avec vous dans la salle de concert.

ILYA POLETAEV clavecin
VERONICA UNGUREANU voix

Programme

J. S. BACH Concerto Brandebourgeois no. 3 BWV 1048
J. S. BACH Air sur la corde de sol
J. S. BACH Concerto pour clavecin en ré mineur

* TRILOGIE DE LA TRUITE
FRANZ SCHUBERT « Die Forelle »
(arr. pour voix et cordes d’Alexandru Sura)
FRANZ SCHUBERT « Thema e variazioni » (du Quintette en la majeur, D. 667 « La Truite »)
(arr. pour cordes Yuli Turovsky)
YULIYA ZAKHARAVA « Schubert Off » pour cordes, clavecin, et rire obligato


Acheter votre billet maintenant!



TRILOGIE DE LA TRUITE
(sur la célèbre œuvre de Schubert, la Truite)

Les mystères qui se cachent derrière le processus de création m’ont toujours fasciné… d’où viennent nos idées, qu’est-ce qui les provoque et les influence…Et existe-t-il une telle chose que la réaction en chaîne créative? Les œuvres d’art, de musique et de littérature les plus originales, seraient-elles différentes si une autre œuvre d’art n’avait pas influencé leur créateur… existeraient-elles tout court?

L’idée de la Trilogie de la Truite est née de ces questions, influencée légèrement du fait que le programme du concert fut créé pour le jour du poisson d’avril. La truite, étant un poisson, constitue un protagoniste parfait pour notre Trilogie.

Commençant par le lied «Die Forelle», composé au début de 1817 et chanté ici par la violoniste de l’ONG Veronica Ungureanu, la trilogie se poursuivra avec «Thema e variazioni» sur l’air de «Die Forelle», qui a valu au quintette pour piano et cordes de Schubert le surnom de « La Truite ». Lors de cette représentation, «Thema e variazioni» sera interprété dans un arrangement pour cordes de Yuli Turovsky. Le dernier volet de la trilogie amènera « La Truite » dans le XXIe siècle avec la composition originale « Schubert Off » de Yuliya Zakharava, compositrice québécoise d’origine biélorusse.

« Die Forelle » ou « La Truite » est probablement le lied le plus célèbre et le plus populaire de Schubert. Il s’agit d’un poème de Christian Friedrich Schubart, qui faisait partie du vaste cercle d’amis de Schubert, décrivant une histoire plutôt simple dans laquelle le poète observe un pêcheur et une truite. Il est assez typique des prouesses de composition de Schubert d’avoir transformé un simple poème en l’une de ses plus grandes œuvres musicales.

La chanson a été extrêmement populaire auprès du public de l’époque. En 1819, Sylvester Paumgartner, un riche mélomane et violoncelliste amateur, a été tellement enchanté par « Die Forelle » qu’il a commandé à Schubert un quintette, en précisant que l’un des mouvements devait être un ensemble de variations sur sa chanson bien-aimée.

En plus d’être l’une des créations les plus joyeuses et exubérantes de Schubert, « La Truite » est devenue l’une des œuvres de musique de chambre les plus populaires de tous les temps. À son tour, sa « Thema e variazioni » nous a incités à commander une nouvelle œuvre de la compositrice de grand talent: Yuliya Zakharava. Inspirée de la « Truite » de Schubert et dans l’esprit espiègle du poisson d’avril, il s’agira d’une composition ludique pour cordes, clavecin et rire obligato…

Pour revenir à la question précédente sur la réaction en chaîne créative, une anecdote vient à l’esprit :
On raconte que Schubert était un jour sur le point de détruire « Die Forelle ». Peu après avoir terminé l’écriture de sa chanson, le jeune compositeur l’a montré à un groupe d’amis, dont l’un a reconnu dans quelques mesures une citation inconsciente de « l’Ouverture de Coriolan » de Beethoven « Schubert l’a vu immédiatement, lui aussi, et a voulu détruire la chanson » – a raconté l’un de ses amis – « mais nous ne l’avons pas permis et cela a sauvé cette chanson glorieuse de la destruction ».

Sans l’intervention des amis de Schubert, la Trilogie de la Truite n’aurait peut-être jamais vu le jour… ou bien si Beethoven n’avait pas écrit son Ouverture Coriolan….

Natasha Turovsky

Ilya Poletaev
Veronica Ungureanu
Yuliya Zakharava